RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT
1. Dénomination du médicament vétérinaire

DOPRAM-V INTRANASALE


2. Composition qualitative et quantitative

Un ml contient :

Substance(s) active(s):
Doxapram ............................................................(sous forme de chlorhydrate monohydraté)17,4 mg


Excipient(s) :
Parahydroxybenzoate de méthyle (E218) ............0,9 mg


Pour la liste complète des excipients, voir rubrique « Liste des excipients ».


3. Forme pharmaceutique

Solution intranasale.


4. Informations cliniques

4.1. Espèces cibles

Bovins, équins, chiens et chats. 


4.2. Indications d'utilisation, en spécifiant les espèces cibles

Chez les veaux, les poulains, les chiots et les chatons :
- Stimulation de la respiration et réanimation post-natale.


4.3. Contre-indications

Obstruction des voies respiratoires.


4.4. Mises en garde particulières à chaque espèce cible

Aucune.


4.5. Précautions particulières d'emploi

i) Précautions particulières d'emploi chez l'animal

Le produit n'est pas un antagoniste des myorelaxants, ni un antagoniste spécifique des narcotiques et anesthésiques.


ii) Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Aucune.


iii) Autres précautions

Aucune.


4.6. Effets indésirables (fréquence et gravité)

Non connus.


4.7. Utilisation en cas de gestation, de lactation ou de ponte

Sans objet.


4.8. Interactions médicamenteuses et autres formes d'interactions

Avec les anesthésiques : attendre un minimum de 10 minutes après la fin de l'anesthésie avant d'administrer le produit.
Avec les sympathomimétques : effet synergique.
Avec la xylazine ou les myorelaxants : effet antagoniste.


4.9. Posologie et voie d'administration

Voie d'administration : intranasale.

Veaux, poulains :
En moyenne 0,87 mg de doxapram par kg de poids vif, soit 2,5 ml de solution (1/4 du flacon) par animal correspondant approximativement à  une forte pression sur le flacon.

Chiots :
1 à  5 gouttes, en fonction de la taille du nouveau-né et de l'intensité de la défaillance respiratoire.

Chatons :
1 à  2 gouttes, en fonction de l'intensité de la défaillance respiratoire.

Instiller le produit par voie intranasale, la tête étant relevée et les narines placées en position supérieure, afin d'éviter l'écoulement du produit hors des cavités naturelles.

La durée et l'intensité de la réponse dépendent de la dose administrée et de l'état de l'animal au moment de l'intervention. L'administration du produit peut être répétée à  intervalles de 15 à  20 minutes si nécessaire ; cependant, ne pas renouveler l'instillation tant que l'effet de la première dose n'a pas cessé. Avant administration du produit il convient de dégager les voies respiratoires du nouveau-né.


4.10. Surdosage (symptômes, conduite d'urgence, antidotes), si nécessaire

Un dosage excessif peut provoquer une hyperventilation capable de conduire à  une alcalose respiratoire, une hypertension, de la tachycardie, des spasmes musculaires et une excitation généralisée du système nerveux central.


4.11. Temps d'attente

Viande et abats : zéro jour.


5. Propriétés pharmacologiques

Groupe pharmacothérapeutique : Produits de l'appareil respiratoire, stimulants de la respiration.
Code ATC-vet : QR07AB01.


5.1. Propriétés pharmacodynamiques

Le doxapram possède la propriété unique de stimuler la respiration à  doses considérablement inférieures à  celles requises pour provoquer une excitation du cortex cérébral.
Chez les animaux non anesthésiés, comme les nouveau-nés à  la suite d'un part dystocique, la dose capable de provoquer les convulsions est 70 à  75 fois celle nécessaire pour obtenir une stimulation respiratoire. Ceci explique l'absence de réactions violentes après son administration alors que son action eupnéique se manifeste fortement.

Chez les sujets anesthésiés, en plus de son action stimulante sur la respiration, le doxapram provoque un raccourcissement du temps de réveil.


5.2. Caractéristiques pharmacocinétiques

La distribution du doxapram se fait dans tout l'organisme mais les concentrations les plus élevées sont observées dans la graisse, le foie, le pancréas et les glandes surrénales. Le tissu nerveux, le liquide céphalo-rachidien et les muscles en contiennent peu.
L'élimination se fait par les voies biliaire, urinaire et fécale.


6. Informations pharmaceutiques

6.1. Liste des excipients

Parahydroxybenzoate de méthyle (E218)
Eau pour préparations injectables


6.2. Incompatibilités majeures

Non connues.


6.3. Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 3 ans.


6.4. Précautions particulières de conservation

Pas de précautions particulières de conservation.


6.5. Nature et composition du conditionnement primaire

Flacon polyéthylène avec embout.


6.6. Précautions particulières à prendre lors de l'élimination de médicaments vétérinaires non utilisés ou de déchets dérivés de l'utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.


7. Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché

VETOQUINOL
MAGNY VERNOIS
70200 LURE


8. Numéro(s) d'autorisation de mise sur le marché

FR/V/7392976 3/1992

Flacon de 10 ml

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.


9. Date de première autorisation/renouvellement de l'autorisation

30/06/1992 - 29/05/2012



10. Date de mise à jour du texte

12/06/2012