RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT
1. Dénomination du médicament vétérinaire

STRANTEL CHATS COMPRIMES



2. Composition qualitative et quantitative

Un comprimé pelliculé contient :

 

Substance(s) active(s) :

 

Pyrantel …………………………………

(sous forme d’embonate)

(soit 230 mg d’embonate de pyrantel)

80 mg

Praziquantel …………………………….

20 mg

 

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique « Liste des excipients ».



3. Forme pharmaceutique

Comprimé pelliculé.
Comprimé blanc à blanc cassé, biconvexe, avec une barre de sécabilité sur une face et plat sur l'autre face.
Le comprimé peut être divisé en deux parties égales.



4. Informations cliniques

4.1. Espèces cibles

Chats.



4.2. Indications d'utilisation, en spécifiant les espèces cibles

Chez les chats :


- Traitement des infestations mixtes par les nématodes et les cestodes des espèces suivantes :

Nématodes : Toxocara cati, Toxascaris leonina
Cestodes : Dipylidium caninum, Taenia taeniaeformis, Echinococcus multilocularis.



4.3. Contre-indications

Ne pas utiliser simultanément avec des composés de la famille de la pipérazine.
Ne pas utiliser chez des chatons âgés de moins de 6 semaines.
Ne pas utiliser en cas d'hypersensibilité aux substances actives ou à l'un des excipients.



4.4. Mises en garde particulières à chaque espèce cible

Les puces servent d'hôtes intermédiaires pour un type fréquent de ténia (Dipylidium caninum).

Une infestation par un ténia réapparaitra certainement si un contrôle des hôtes intermédiaires tels que les puces, les souris, etc. n'est pas entrepris.

En cas de risque de ré-infestation, l'avis d'un vétérinaire doit être demandé en ce qui concerne la nécessité et la fréquence d'administration répétée chez le chat. Il faut tenir compte de la situation épidémiologique locale et des conditions de vie des chats. Il est également important de supprimer les sources possibles de ré-infestation telles que les puces et les souris.



4.5. Précautions particulières d'emploi

i) Précautions particulières d'emploi chez l'animal

La résistance des parasites à certaines classes d'anthelminthiques peut se développer suite à une utilisation fréquente ou répétée d'un anthelminthique de cette classe.

Les comprimés étant aromatisés, ils doivent être conservés dans un endroit sûr hors de portée des animaux.

Les animaux en mauvaise condition ou fortement parasités, et qui peuvent manifester des symptômes tels que diarrhée, vomissements, présence de parasites dans les fèces ou les vomissements, mauvais état du pelage, doivent être examinés par un vétérinaire avant administration du produit.

Chez les cats sévèrement débilités ou fortement infestés, l’utilisation ne doit se faire qu’après évaluation du rapport bénéfice/risque établie par le vétérinaire responsable.



ii) Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Par mesure d'hygiène, les personnes administrant les comprimés directement au chat ou les ajoutant à sa nourriture, doivent se laver les mains après l'administration.
En cas d'ingestion accidentelle, demander immédiatement conseil à un médecin et lui montrer la notice.



iii) Autres précautions

L'échinococcose est une maladie dangereuse pour l’humain. Sa déclaration à l'Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) est obligatoire. Des protocoles spécifiques en termes de traitement, de suivi, et de protection des personnes, peuvent être obtenus auprès de l'autorité compétente.



4.6. Effets indésirables (fréquence et gravité)

Dans de très rares cas, des troubles gastro-intestinaux (vomissements) et des signes neurologiques tels qu’une ataxie et des tremblements musculaires ont été observés.

 

 La fréquence des effets indésirables est définie comme suit :

 

- très fréquent (effets indésirables chez plus d’1 animal sur 10 animaux traités)

- fréquent (entre 1 et 10 animaux sur 100 animaux traités)

- peu fréquent (entre 1 et 10 animaux sur 1 000 animaux traités)

- rare (entre 1 et 10 animaux sur 10 000 animaux traités)

- très rare (moins d’un animal sur 10 000 animaux traités, y compris les cas isolés).

 



4.7. Utilisation en cas de gestation, de lactation ou de ponte

Ne pas utiliser pendant la gestation mais peut être utilisé pendant la lactation.



4.8. Interactions médicamenteuses et autres formes d'interactions

Ne pas utiliser simultanément avec des composés de la famille de la pipérazine.



4.9. Posologie et voie d'administration

Pour administration orale unique.

Pour garantir un dosage correct, le poids de l'animal doit être déterminé aussi précisément que possible.

Posologie :


La dose recommandée est de 20 mg de pyrantel par kg de poids corporel (soit 57,5 mg d'embonate de pyrantel par kg) et de 5 mg de praziquantel par kg de poids corporel. Cela équivaut à 1 comprimé pour 4 kg de poids corporel.

 

Poids corporel (kg)Comprimé(s)
1,0 à 2,0 kg½
2,1 à 4,0 kg1
4,1 à 6,0 kg1 ½
6,1 à 8,0 kg2



Administration et durée de traitement :


Le comprimé peut être administré directement au chat ou dissimulé dans la nourriture.
Lors d'infestation par les ascaris, en particulier chez les chatons, l'élimination des parasites peut ne pas être complète, et un risque d'infestation pour l'homme peut persister. Des traitements répétés doivent dans ce cas être effectués avec un produit adapté à un intervalle de 14 jours, et ce jusqu'à 2-3 semaines après le sevrage.

En cas de persistance ou d’apparition de signes cliniques, consulter un vétérinaire.



4.10. Surdosage (symptômes, conduite d'urgence, antidotes), si nécessaire

Avec des doses supérieures à 5 fois la posologie recommandée, des signes d'intolérance tels que des vomissements ont été observés.



4.11. Temps d'attente

Sans objet.



5. Propriétés pharmacologiques

Groupe pharmacothérapeutique : Anthelminthique, associations avec du praziquantel.
Code ATC-vet : QP52AA51.



5.1. Propriétés pharmacodynamiques

Ce médicament contient des anthelminthiques actifs contre les nématodes et les cestodes gastro-intestinaux.

Ce médicament contient deux substances actives :
le pyrantel, sous forme d'embonate de pyrantel, un dérivé de la tétrahydropyrimidine.
le praziquantel, un dérivé partiellement hydrogéné de la pyrazinoisoquinoline.

Le pyrantel agit comme un agoniste cholinergique. Son mode d'action consiste à stimuler les récepteurs cholinergiques nicotiniques des parasites, provoquant leur paralysie spastique et permettant ainsi leur élimination du système gastro-intestinal par péristaltisme.

Le praziquantel est très rapidement absorbé et distribué dans tout l'organisme du parasite. Les études in vitro comme in vivo ont démontré que le praziquantel provoque de sévères lésions du tégument du parasite, ce qui se traduit par une contraction et une paralysie de celui-ci. Il se produit alors une contraction tétanique quasi instantanée de la musculature du parasite et une vacuolisation rapide du tégument syncytial. Cette contraction rapide s'explique par des changements au niveau des flux de cations divalents, en particulier le calcium.

Dans cette association, le pyrantel agit contre les nématodes suivants : Toxocara cati et Toxascaris leonina.
Le praziquantel est lui actif contre les cestodes, en particulier contre Dipylidium caninum et Taenia taeniaeformis.

Comme il contient du praziquantel, ce médicament est également actif contre Echinococcus multilocularis.



5.2. Caractéristiques pharmacocinétiques

Le praziquantel est rapidement absorbé, métabolisé et distribué dans l'organisme. Il est également admis qu'il est excrété dans la lumière intestinale à travers la muqueuse. Après administration du médicament aux chats, les concentrations plasmatiques maximales de praziquantel sont atteintes en 2 heures environ.

Le pyrantel étant peu absorbé, il est admis qu'une large proportion de la dose administrée reste dans la lumière gastro-intestinale, où il exerce son effet thérapeutique. Il est ensuite éliminé en grande partie sans modification dans les selles. Après administration du médicament aux chats, les concentrations plasmatiques maximales de pyrantel sont atteintes en 3 heures environ.



6. Informations pharmaceutiques

6.1. Liste des excipients

Noyau :
Amidon de maïs
Cellulose microcristalline
Crospovidone
Stéarate de magnésium
Silice colloïdale anhydre

Pelliculage :
Arôme de viande grillée
Opadry II blanc composé d'alcool polyvinylique, de dioxyde de titane (E171), de macrogol 3350 et de talc (E553b)



6.2. Incompatibilités majeures

Aucune connue.



6.3. Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 5 ans.
Eliminer toute moitié du comprimé inutilisée.



6.4. Précautions particulières de conservation

Ce médicament ne nécessite pas de précaution particulière de conservation.



6.5. Nature et composition du conditionnement primaire

Plaquette thermoformée PVC/PE/PCTFE avec un copolymère blanc opaque - aluminium
Plaquette thermoformée PVC/aluminium/polyamide - aluminium



6.6. Précautions particulières à prendre lors de l'élimination de médicaments vétérinaires non utilisés ou de déchets dérivés de l'utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.



7. Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché

CHANELLE PHARMACEUTICALS MANUFACTURING
DUBLIN ROAD, LOUGHREA
- CO. GALWAY
IRLANDE



8. Numéro(s) d'autorisation de mise sur le marché

FR/V/6204539 3/2014

Boîte de 2 comprimés pelliculés sécables
Boîte de 4 comprimés pelliculés sécables
Boîte de 6 comprimés pelliculés sécables
Boîte de 8 comprimés pelliculés sécables
Boîte de 10 comprimés pelliculés sécables

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.



9. Date de première autorisation/renouvellement de l'autorisation

19/05/2014 - 12/07/2018



10. Date de mise à jour du texte

21/10/2019